LES GAZ A EFFET DE SERRE ET LES VEHICULES POLLUANTS

Les transports routiers sont la cause numéro 1 du relâchement de gaz à effet de serre, cela ne fait aucun doute.

Penchons-nous un peu plus sur les causes, les mesures miss en place ainsi que les impacts sur les cartes grises.

 

Gaz à effet de serre qu’est-ce que c’est ?

 Les gaz à effet de serre (GES) sont des gaz qui absorbent les rayons solaires et les redistribuent sous formes de radiations sur l’atmosphère terrestre. D’où le nom « effet de serre ».

Il y a à ce jour plus d’une dizaine de gaz à effet de serre, dont le plus connu : CO2.

 

Gaz à effet de serre et les véhicules, quel rapport ?

 Les transports sont responsables d’à peu près 30% des rejets de CO2 dans l’Union Européenne. Dans ces 30%, 72% qui proviennent du transport routier.

 Les émissions de CO2 issues du transport de passagers varient considérablement selon le mode de transport. Les voitures personnelles sont l'un des principaux pollueurs puisqu’elles représentent 60,7 % des émissions totales de CO2 dues au transport routier en Europe.

Cependant, la voiture pourrait devenir un mode de transport plus propre avec l'essor du covoiturage. 

Avec une moyenne de 1,7 passager par voiture en Europe, d'autres modes de transport, tels que le bus, constituent une alternative plus propre.

 

Effet sur l’environnement.

Tous les gaz à effet de serre sont naturellement présents dans l’atmosphère, et l’effet de serre contribue à la vie sur Terre. Alors, pourquoi s’inquiéter ? La raison en est simple : l’effet de serre est un phénomène qui s’autoalimente.

Ce déséquilibre dans l'atmosphère provoque un réchauffement planétaire. La longue durée de vie dans l'atmosphère des gaz à effet de serre entraîne des impacts à long terme : la fonte des glaciers, le dérèglement du climat etc…

Pour enrayer le processus de réchauffement climatique provoqué par l’activité humaine, il n’y a qu’une seule solution : réduire les émissions de gaz à effet de serre. Le réchauffement climatique a été évoqué pour la première fois en 1972 à Stockholm lors de la conférence sur l'environnement. Depuis, plusieurs conférences et sommets ont eu lieu, avec à chaque fois la même conclusion : si on ne fait rien pour les réduire, les gaz à effet de serre vont faire surchauffer notre climat, et provoquer à terme la destruction de notre environnement.

 

Comment éviter tout ça ?

 Il y a deux façons de réduire les émissions de CO2 des voitures : rendre les véhicules plus efficaces ou changer le carburant utilisé. Aujourd'hui, si la majorité des voitures en Europe roule avec de l'essence (52%), l'électricité est de plus en plus utilisée.

Malgré leur faible part de marché (environ 1,5 % des véhicules neufs immatriculés), le nombre de nouvelles immatriculations de voitures électriques dans l'Union européenne n'a cessé d'augmenter ces dernières années. Ainsi, les ventes de véhicules électriques à batterie dans l'Union européenne ont augmenté de 51 % en 2017 par rapport à 2016.

Cependant, la question « combien de CO2 une voiture produit-elle ? » doit tenir compte non seulement du CO2 émis lors de son utilisation, mais aussi des émissions résultant de sa production et de son élimination.

Il faut savoir que la production et l'élimination d'une voiture électrique sont moins respectueuses de l'environnement que la production et l’élimination d'une voiture équipée d'un moteur à combustion. De plus, il faut prendre en compte de quelle manière l’électricité est produite pour comparer les émissions émises.

Compte tenu du mix énergétique moyen en Europe, les voitures électriques se révèlent plus propres que les véhicules avec un moteur thermique. Par ailleurs, les voitures électriques deviendront plus vertes à l’avenir puisque la part d'électricité produite grâce à des énergies renouvelables augmentera.

 

Les mesures mises en place par le gouvernement

Les différents gouvernements de l’Union Européenne ont pour objectif la réduction de 60% des émissions (par rapport au pourcentage enregistré en 1990) d’ici 2050, et de 40% d’ici 2030.

 Lors de la signature de l’accord de Paris sur le climat du 12 décembre 2015, conclu dans le cadre de la convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) du 9 mai 1992, l’Union européenne et la France se sont engagées à lutter contre les effets du changement climatique induit notamment par l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre. Pour mettre en œuvre cet engagement, l’Union européenne et ses États membres ont décidé de réduire leurs émissions de 30 % par rapport à 2005 d’ici à 2030, un objectif de 37 % étant assigné à la France. En outre, la France s’est fixée à elle-même, par la loi, un objectif encore un peu plus ambitieux de réduction de 40 % de ses émissions en 2030 par rapport à 1990.

 

Et au niveau des cartes grises ?

L’écotaxe (ou taxe CO2) ou malus écologique existe depuis 2008.

Si vous faite l’acquisition d’un véhicule considérer comme polluant l’état vous pénalisera au moment de l’immatriculation. Le prix de cette taxe s’ajoute directement à celui de la carte grise.

Il est calculer sur la base de la valeur de rejet de CO2 par kilomètre, plus la valeur est élevé plus le montant augmente.

 

Sources :

-  https://www.europarl.europa.eu/news/fr/headlines/society/20190313STO31218/emissions-de-co2-des-voitures-faits-et-chiffres-infographie

-   https://fr.wikipedia.org/wiki/Gaz_%C3%A0_effet_de_serre

-  https://www.conseil-etat.fr/actualites/actualites/emissions-de-gaz-a-effet-de-serre-le-conseil-d-etat-enjoint-au-gouvernement-de-prendre-des-mesures-supplementaires-avant-le-31-mars-2022#:~:text=Le%20Conseil%20d'%C3%89tat%20enjoint%20donc%20au%20Gouvernement%20de%20prendre,40%20%25%20d'ici%202030.

-  https://www.conseil-etat.fr/actualites/actualites/emissions-de-gaz-a-effet-de-serre-le-conseil-d-etat-enjoint-au-gouvernement-de-prendre-des-mesures-supplementaires-avant-le-31-mars-2022

 

 

Go-carte-grise.com utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d'intérêt. En naviguant sur ce site, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus.